camerun

18/06/2011 - L'attesa / L'attente

(En français plus bas)

Da una decina di giorni Gilbert è qui a casa con noi e si è instaurata una routine quotidiana abbastanza regolare, in attesa di notizie dall'ospedale. Quasi ogni mattina, Gilbert esce per esplorare Roma (meta preferita: il Vaticano) e torna solo all'ora di cena. Dopo essersi perso il primo giorno, ritrova ormai agevolmente la strada di casa. Un paio di volte a settimana, Justin va in ospedale per i controlli. Io lo accompagno con una macchina del Car Sharing e Gilbert viene con noi. Ogni volta trovano che i valori del sangue sono bassi e quindi Justin deve fermarsi per fare una trasfusione di sangue o di piastrine. La mancanza di una definitiva normalizzazione dei valori rende perplessi i medici, che hanno eseguito alcuni giorni fa un prelievo del midollo per esaminarlo. Per avere le risposte servirà ancora qualche giorno, ma nel frattempo i medici stanno valutando l'opportunità di anticipare i tempi per il trapianto. I controlli su Gilbert sono andati tutti bene e lui è pronto per donare. Già mercoledì e giovedì prossimi dovrà andare in ospedale per un prelievo di globuli bianchi, che i medici conserveranno congelati, per l'eventuale utilizzo in caso di necessità dopo il trapianto. Dopo una o due settimane sarà la volta del prelievo delle cellule staminali, che verranno prese dal sangue dopo arricchimento con un fattore di crescita. Entrambi i prelievi verranno effettuati tramite aferesi: si preleva il sangue dalla vena di un braccio, lo si filtra tramite una macchina, separando la parte che interessa, e si reimmette la parte restante nella vena dell'altro braccio. La procedura dura ogni volta quattro o cinque ore.

Justin e Gilbert stanno ora per uscire a incontrare degli amici. Justin vuole condurre una vita il più possibile normale, nonostante le precauzioni da adottare come la mascherina quando è in giro e le norme igieniche sui cibi. Eccoli in una foto con me appena prima di uscire.

Justin e Gilbert

Français:

Depuis une dizaine de jours Gilbert est ici avec nous à la maison. On a établi une routine quotidienne plutôt régulière, en attendant des nouvelles de l'hôpital. Presque chaque matin, Gilbert part à la découverte de Rome (destination préférée: le Vatican) et ne rentre qu'à l'heur du dîner. Après s'être perdu le premier jour, maintenant il trouve facilement son chemin pour la maison. Un couple de fois par semaine, Justin va à l'hôpital pour des contrôles. Je l'accompagne avec une voiture du Car sharing et Gilbert vient avec nous. Chaque fois on trouve que les valeurs du sang sont faibles et Justin doit rester pour une transfusion de sang ou de plaquettes. L'absence d'une normalisation définitive des valeurs rend perplexes les médecins, qui ont effectué il ya quelques jours un échantillon de moelle pour l'examiner. Pour obtenir les réponses il faudra quelques jours, mais en attendant, les médecins sont en train d'évaluer la possibilité d'anticiper le temps pour la greffe. Les contrôles sur Gilbert se sont tous bien passé et il est prêt pour le don de moelle. Mercredi et jeudi prochains il devra aller à l'hôpital pour le prélèvement des globules blancs, que les médecins garderont congelé pour une utilisation éventuelle en cas de besoin après la greffe. Après une ou deux semaines il faudra collecter de cellules souches, qui seront prises dans le sang après enrichissement par un facteur de croissance. Les deux prélèvements seront faits par aphérèse: le sang prélevé dans une veine du bras est passé dans un appareil à aphérèse dit « séparateur de cellules » pour récupérer les cellules nécessaires. Les composants sanguins restants sont récupérés et rendus au donneur par un cathéter posé sur l'autre bras. La procédure prend quatre ou cinq heures chaque fois.

Justin et Gilbert sont maintenant sur le point de quitter pour rencontrer des amis. Justin veut mener une vie aussi normale que possible, malgré les précautions à prendre comme un masque quand il est dehors et les normes d'hygiène alimentaire. En haut, vous pouvez les voir avec moi juste avant de quitter.


P.S. Je sais que la qualité de la traduction en français de mes articles est très discutable. J'utilise Google Translate et je corrige les erreurs les plus apparents. Je ne peux pas faire mieux, pour un manque soit de temps, soit d'expertise: ma langue maternelle est l'italien et je traduis professionnellement seulement vers l'italien.